ESTHER FINK dernière chance pour Lana

Publié le par lana : une larme d'espoir

Esther FINK psychomotricienne basée au canada toronto  pratique la methode MEDEK qui n' existe pas en france, un premier rendez- vous est nécessaire pour évaluer les besoins adaptés à l'enfant. Esther se déplace 2 à 3 fois par an à Toulouse pour un séjour trés court afin d'organiser le voyage au Canada.

Esther fink est une célèbre thérapeute réputée dans le monde entier pour a voir appris à des centaines d'enfants ayant des problèmes neurologiques à marcher suite à la méthode MEDEK.

cette méthode n'existe pas en France et à été inventé par un thérapeute chilien RAMON CUEVAS dans les années 1970. Elle consiste à apprendre aux enfants à combattre la pesanteur pour trouver le sens de l'équilibre sans support.

Le thérapeute fait travailler l'enfant en le tenant par les genoux ou les chevilles qui oblige l'enfant à se tenir droit et ainsi mouvoir ses jambes pour contrôler son équilibre ainsi que la pesanteur. cela permet à l'enfant de lui créer des réflexes. 

ces scéances sont hebdomadaires 2 fois par jour et de 45 min à 1 heure selon l'enfant à chaque fois.mais le travail ne s'arrête pas avec la thérapeute les parents doivent continuer à le faire dans la journée pour apprendre à stimuler l'enfant.

Cette méthode est longue et dur au minimun 6 mois au Canada.

Esther à l'habitude de réeduquer des tout-petits mais nous français nous le savons pas ...et dans certains cas il est trop tard car l'enfant est trop grand et trop lourd.

Il est donc recommandé de faire cette thérapie au maximum pour les 4 ans.

Lana suit un régime alimentaire strict qui lui permet de rester mince pour augmenter ses chances de marcher et être autonome.

La dernière chance pour Lana car les méthodes françaises restent trés traditionnelles qui consistent à enfermer des enfants dans leur cocques scéllés avec des sangles et les mettre en position verticale mais les réflexes de l'enfant n'arrivent pas par miracle étant donné qu'il ne défie pas la pesanteur.

Commenter cet article